English Français

Afghanistan, mon foyer multiculturel et divers

Promotion du dialogue interculturel et d’attitudes de tolérance entre les enfants par les arts et l’expression musicale.

Pour réussir le processus de reconstruction en Afghanistan, il est essentiel de réintroduire les arts et la musique traditionnelle et de diffuser la connaissance de l’histoire et des coutumes, afin de favoriser le développement d’une identité commune et de poser les bases du dialogue interculturel et de la tolérance dans la région.

Le Bureau de l’Unesco de Kaboul, en coopération avec plusieurs divisions du secteur Culture de l’UNESCO et l’Organisation humanitaire polonaise (PHO), a réalisé un projet visant à promouvoir le dialogue interculturel par la diffusion des connaissances culturelles, notamment auprès des enfants.

La première phase du projet a permis de revitaliser au niveau local la pratique de la fabrication d’instruments de musique traditionnels et d’enseigner la musique traditionnelle à une trentaine de femmes et de filles. L’objectif était d’encourager l’expression musicale auprès de différents groupes, d’aider à réintroduire la musique comme l’une des expressions fondamentales de l’identité culturelle, et de permettre le retour d’un métier quasiment disparu, la plupart des fabricants d’instruments de musique s’étant enfuis vers les pays voisins à l’époque du régime taliban.

L’expérience de cette première phase ayant été concluante, il a été décidé d’élargir le groupe cible et les sujets enseignés pour une deuxième phase qui a commencé en 2005. Environ cent filles et garçons d’origines ethniques différentes, vivant dans les orphelinats Allahudin et Tahiye Maskan à Kaboul, ont appris à jouer des instruments de musique traditionnels comme le tabla, l’harmonium et le rubabb et à chanter des chants traditionnels, et ont suivi des cours d’art. Des conférences interactives sur la diversité culturelle leur ont également donné l’occasion d’échanger sur leurs différentes origines culturelles et de se familiariser avec l’histoire, les traditions et les groupes ethniques d’Afghanistan, en vue de stimuler le dialogue interculturel, développer une attitude tolérante et respectueuse et sensibiliser aux valeurs positives d’une culture aux multiples facettes.

Les enfants ont beaucoup apprécié les classes, développé l’estime de soi et montré un intérêt avide pour tous les sujets. Des évènements spéciaux, concerts, expositions et représentations de saynètes leur on permis non seulement de présenter au grand public ce qu’ils avaient appris, mais de montrer comment des enfants d’origines sociale et ethnique différentes peuvent interagir et travailler ensemble de manière fructueuse.


Organisation chef de file/secteur/Bureau : Bureau de l’UNESCO à Kaboul, Divisions des politiques culturelles et du dialogue interculturel, des arts et de l’entreprise culturelle, et du patrimoine culturel de l’UNESCO

Organisation(s) associée(s) : Organisation humanitaire polonaise (PHO), AINA