English Français
(19/06/2005) © UNESCO / Francesco Bandarin

Forum européen des jeunes sur le patrimoine mondial (1996)

Dubrovnik, Croatie, 26-31 mai 1996

Appel des enseignants

Nous, les enseignants de 23 pays participant au premier forum européen des jeunes sur le patrimoine mondial à Dubrovnik, Croatie, conscients de la nécessité de mobiliser la génération d'aujourd'hui par l'éducation pour qu'elle agisse en faveur de la protection et de la promotion de notre patrimoine mondial commun, nous lançons un appel à nos autorités locales et nationales pour :

  • les engager à participer activement aux actions menées selon les suggestions du Cadre d'action jusqu'à l'an 2001, pour agir de manière positive en faveur de l'éducation concernant le patrimoine mondial (EPM) dans leur pays ;
  • faciliter la création d'un réseau qui diffuserait l'idée de l'EPM dans le cadre du Système des écoles associées aux plans national, européen et international en rendant possible les échanges d'idées ainsi que les échanges d'enseignants et d'élèves ;
  • contribuer à l'idée d'EPM en organisant d'autres réunions, des camps d'été et des activités associées, à la fois au niveau national et au niveau européen en incluant éventuellement au moins un pays d'une autre région du monde.

Nous demandons donc instamment à nos gouvernements, et en particulier à nos Commissions nationales, de faire de leur mieux pour concevoir de nouveaux moyens d'intégrer ou de renforcer l'EPM dans l'enseignement scolaire afin de contribuer efficacement a une prise de conscience du patrimoine commun de l'humanité.

Nous pensons que cela aboutira a une meilleure compréhension de l'identité de chacun, de la richesse de la diversité culturelle de l'Europe et du monde et que cela mènera à une culture de paix et de tolérance pour nous et pour les générations futures.

Nous souhaitons que cet appel soit connu sous le nom d'Appel de Dubrovnik afin de rendre hommage à une ville du patrimoine mondial dont la devise est "Libertas" et qui nous a si généreusement accueillis au premier forum européen des jeunes sur le patrimoine mondial. Nous espérons que cela marquera le début dune nouvelle ère pour la ville et pour nous tous, citoyens d'un même monde.

Le kit éducatif sur le patrimoine mondial

En se fondant sur les résultats des débats des Forums de jeunes de Bergen et de Dubrovnik, l'UNESCO prépare actuellement un projet de kit éducatif multimédia sur le patrimoine mondial, en collaboration avec certains des experts qui participent au projet. Il est conçu pour fournir aux enseignants des informations sur ce nouveau concept et des suggestions pédagogiques pratiques. Le kit présentera des sujets comme "la Convention du patrimoine mondial", "le patrimoine mondial et l'identité", "le patrimoine mondial et l'environnement", etc. Il fournira des idées sur la manière d'organiser avec succès des excursions sur le terrain dans les sites du patrimoine mondial et des visites dans les musées et d'autres lieux intéressants. Il contiendra également une documentation utile pour tous, depuis des outils pédagogiques simples comme une carte des sites du patrimoine mondial, de brèves descriptions des sites et des photos en couleur, jusqu'à du matériel sophistiqué comme un CD-ROM et une cassette vidéo. II est prévu de produire le kit début 1997 et de le distribuer a titre expérimental par l'intermediaire du réseau du SEA.

Appel des jeunes de Dubrovnik

Nous, les jeunes, les "Patrimonitos" (gardiens du patrimoine), nous sommes très heureux d'être ici réunis a Dubrovnik, ville du patrimoine mondial.

Durant ce Forum, nous avons pris conscience de l'importance de préserver notre patrimoine que nous considérons comme notre trésor, et nous avons discuté de nos idées pour protéger le patrimoine avec des jeunes de 23 pays différents :

Albanie Allemagne Arménie
Autriche Bosnie-Herzégovine Bulgarie
Croatie Féd. de Russie Finlande
France Géorgie Hongrie
Italie Lettonie Malte
Norvège Portugal Rép. slovaque
Rép. tchèque Roumanie Royaume-Uni
Slovénie Zimbabwe  

Lors ce Forum, nous avons étudié plus attentivement le travail de l'UNESCO sur le patrimoine mondial pour empêcher la destruction de tels trésors.

Nos besoins concernant la préservation du patrimoine mondial culturel et naturel sont les suivants :

  • une plus grande intégration du patrimoine mondial dans les programmes scolaires à partir de la petite enfance ;
  • davantage de forums de jeunes dans les différents pays afin qu'un plus grand nombre de jeunes de chaque pays puissent y participer ;
  • un plus grand investissement en faveur de la préservation du patrimoine, comme par exemple le lancement d'une campagne médiatique ;
  • une focalisation sur la priorité des normes écologiques ;
  • plus d'efforts et d'action pour résoudre nos problèmes de manière pacifique, car la guerre détruit notre patrimoine ;
  • la préservation des sites du patrimoine ainsi que des sites populaires et beaux ;
  • une diminution de la fission nucléaire et une utilisation accrue de la fusion nucléaire et d'autres sources d'énergie de remplacement.

Nous vous prions donc de nous aider à continuer dans le même esprit en favorisant une meilleure compréhension et une appréciation supérieure des efforts de l'UNESCO pour préserver le patrimoine mondial. Nous n'avons pas simplement parlé de la paix, nous avons commencé à la construire. Si vous n'agissez pas selon les conventions internationales, alors elles sont inutiles.

Nous avons commencé à Bergen, Norvège, il y a un an, puis nous avons continué à Dubrovnik, Croatie. Laissez-nous continuer car nous sommes les héritiers de l'avenir.

70 "Patrimonitos" de 23 pays européens réunis A Dubrovnik le 30 mai 1996.

Etats parties (1)