jump to the content

Déclaration des jeunes de la région arabe concernant le patrimoine mondial (1999)


La Déclaration

Nous, les jeunes du monde arabe, réunis au premier Forum des Jeunes Arabes sur le patrimoine mondial, tenu à l'Université Al Akhawayn à Ifrane, Maroc, du 22 au 28 novembre 1999, déclarons que :

Le présent est le produit du passé ; nous ne pouvons donc vivre le présent et rêver de l'avenir qu'à travers le passé, ce passé que nos ancêtres ont bâti et légué et qui constitue notre patrimoine. Ainsi, en préservant le patrimoine, nous préservons notre identité, notre authenticité et garantissons la pérennité de notre civilisation. Ceci concerne en premier lieu les jeunes.

Le patrimoine n'est pas seulement culturel, mais également naturel, étant donné que l'environnement naturel joue un rôle primordial dans l'édification des civilisations. Le patrimoine culturel ne se limite pas au tangible. Ce dernier sert de cadre de référence pour le patrimoine intangible qui renvoie à l'identité, la personnalité et l'histoire de l'Homme.

Après avoir suivi des conférences, constaté les efforts internationaux pour la préservation du patrimoine, visité des sites du patrimoine mondial au Maroc, et participé aux différents ateliers, nous, jeunes arabes, voudrions faire valoir ce qui suit :

Premièrement, nous, en tant que jeunes de la région arabe, devons prendre conscience du rôle essentiel que nous devons jouer dans la conservation du patrimoine. En tant que participants, nous tenterons par tous les moyens de faire passer les connaissances que nous avons acquises concernant le respect du patrimoine et sa conservation à nos pairs dans nos pays respectifs. A ce propos, nous demandons à l'UNESCO d'organiser d'autres forums des jeunes.

Deuxièmement, nous considérons que les médias (radio, télévision, etc.) et la technologie moderne (ordinateurs, Internet, etc.) jouent un rôle fondamental dans l'effort de sensibilisation de la nécessité de préserver le patrimoine mondial. L'artisanat fait partie de notre patrimoine et de notre identité ; il est donc impératif de redynamiser ces métiers traditionnels.

Troisièmement, nous demandons que les questions concernant le patrimoine mondial soient introduites dans les programmes scolaires des Ecoles Associées de l'UNESCO dans une première phase qui pourrait par la suite s'étendre à toutes les autres écoles.

Quatrièmement, nous soulignons le fait que nous partageons la même langue, la même identité et la même histoire. Il est donc de notre devoir de faire en sorte que ce patrimoine commun soit un élément unificateur des pays arabes dans un climat de paix et de fraternité.

Enfin, nous déclarons que le patrimoine est une question de comportement et de pratique plutôt qu'une théorie ou une idée. Nous lançons un appel aux jeunes du monde pour qu'ils adoptent ce concept et coopèrent avec les jeunes de la région arabe sous la devise :

«Préservons le patrimoine du passé et du présent afin de bâtir le patrimoine de l'avenir.»

Cette Déclaration a été adoptée par 38 ‘Patrimonitos' de douze pays arabes à Ifrane, le 27 novembre 1999.

Etats parties (1)