jump to the content

Conférence internationale sur la résistance des bâtiments historiques aux séismes

This page is not fully available in English, it is available in French.

La conférence s’est tenue du 16 au 18 novembre 2000 à Istanbul (Turquie), sous le haut patronage de l’UNESCO, de l’ICOMOS et du ministère de la Culture de Turquie. Elle a été organisée par le Comité scientifique international de conservation du bois de l’ICOMOS (IIWC) avec le soutien de l’UNESCO (Convention France-UNESCO), et de la Fondation Kress (New-York).

Des experts (architectes, ingénieurs du bâtiment, représentants de bureaux d’études) originaires de plus de 20 pays des différentes régions du monde se sont penchés sur l’utilisation des structures en bois et de la maçonnerie, ainsi que sur l’usage de matériaux traditionnels telle que la boue, en parallèle, en complément, voire en substitution de l’acier, du béton armé et des techniques modernes. Les diverses interventions ont en effet confirmé la meilleure tenue aux séismes de nombre de bâtiments historiques par rapport aux bâtiments modernes.

L’enjeu d’une meilleure compréhension de la résistance des matériaux et structures traditionnels est double. Il s’agit d’une part d’élargir les connaissances générales sur la résistance sismique, pour en faire bénéficier les constructions modernes. Mais il s’agit aussi d’autre part d’inciter les pays dotés d’un système d’architecture traditionnelle résistante de reconsidérer et revaloriser les méthodes de constructions anciennes — techniques en outre plus directement liées à la culture et au mode de vie des habitants — plutôt que d’avoir recours à l’importation de modèles architecturaux exogènes.

Les actes de la conférence sont disponibles à l’adresse http://www.icomos.org/iiwc/istanbul2000.htm

Strategic objectives
  • Conservation
  • Capacity Building
  • Communication