English Français

Assistance technique pour la sauvegarde, la gestion, et le développement du Centre historique de Riga, Lettonie

This page is not fully available in English, it is available in French.

Le Centre historique de Riga, en Lettonie, a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1997 pour ses qualités urbaines et architecturales. La morphologie de la ville reflète de manière exemplaire les phases de développement et d’évolution d’une ville européenne du Nord de l’Europe. Le tissu urbain de son centre médiéval reflète la prospérité de la ville entre le XIIIe et le XVe siècle lorsqu’elle était un grand centre de la Ligue Hanséatique, puissante association des villes marchandes d’Europe du Nord. Le centre comporte également un grand nombre d’éléments d’architecture Art Nouveau. Au cœur du centre-ville aussi bien que dans les zones périphériques, la Ville de Riga est caractérisée par un remarquable patrimoine bâti en bois. Or, ce patrimoine en bois est très fragile. Il convenait de pouvoir le protéger et le faire connaître.

Les autorités lettones ont mis en place de nouveaux outils législatifs spécifiques pour assurer la protection et la gestion du site. Les principales difficultés résidèrent dans le suivi et l’application de la législation et la mise en place d’un processus de conseil auprès des investisseurs privés. La mise en place d’une culture patrimoniale dans le cadre du développement de la ville était le défi majeur.

La Lettonie a demandé une assistance technique en matière de conservation du site urbain et en matière de conservation du patrimoine en bois ce qui a conduit entre 2002 et 2007 à l’organisation dans le cadre de la Convention France-UNESCO de plusieurs missions de suivi technique et d’échanges entre les services du patrimoine au niveau national et les services de la Ville de Riga ainsi que des échanges s’appuyant sur des coopérations décentralisées en cours entre la Lettonie et la France. Cette assistance technique a reçu l’appui du ministère français de la Culture et du ministère français de l’Equipement de l’époque.

En 2002, un expert de l’inspection de la Direction du patrimoine du ministère français de la Culture a participé à un séminaire d’une journée (20 décembre 2002) organisé par la Ville de Riga afin de présenter le plan de sauvegarde de la ville inscrite sur la Liste du patrimoine mondial « Preservation and development of Riga Historical centre today and in the future ».

En avril 2003, une mission d’expertise technique a été organisée par le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO en réponse à une demande des autorités lettonnes sollicitant l’envoi d’experts pour évaluer et apprécier la mise au point du Plan de Protection et de Développement du Centre historique de Riga. Cette mission a été confiée à un architecte urbaniste du patrimoine spécialiste des secteurs sauvegardés et d’un expert de l’inspection de la Direction du patrimoine du ministère français de la Culture et a été réalisée dans le cadre de la Convention France-UNESCO. Les experts ont pu examiner, à la demande de la Ville de Riga, le projet de plan de sauvegarde et de développement mis au point par cette dernière. Les échanges avec la ville ont permis d’examiner les différents aspects du plan de sauvegarde, identification du patrimoine et localisation, droit du sol et usage, réglementation et mécanisme de suivi et contrôle, ainsi que l’interaction entre les différentes institutions et parties prenantes, sans négliger la partie ressources et compétences. Les discussions ont souligné également l’importance d’harmoniser les outils existants.

Cette mission a été suivi de deux autres missions en 2004 (du 21 au 25 avril) et 2005 (du 13 au 16 avril), réalisées à la demande de la Ville de Riga pour poursuivre l’accompagnement de l’élaboration du plan de préservation et de protection du Centre historique de Riga et d’examiner le projet de mise en place d’un centre du patrimoine en bois. Par ailleurs, elles avaient également pour objectif :

  • d’apprécier le bilan des travaux réalisés,
  • de répondre aux questions de la ville tant sur plan de la méthode que sur les hypothèses de mise en valeur,
  • d’aider les services de la ville à apporter des réponses, les plus concrètes possibles, à leurs interrogations sur des problèmes précis, physiquement repérés,
  • de lister les questions complémentaires méritant d'être traitées, dans le cadre de la préservation et du développement du centre historique et de sa périphérie.

En 2005, un architecte urbaniste du patrimoine spécialiste des secteurs sauvegardés et un expert du bâti en bois ainsi qu’un représentant du Centre du patrimoine mondial ont pu poursuivre l’examen du projet de plan de sauvegarde et de développement et fournir un ensemble de recommandations précises en réponses aux questions soumises par les autorités lettones aux experts.

Par la suite, en 2007, les autorités lettones ont organisé un séminaire technique, du 15 au 17 avril, intitulé « Préservation et développement du centre historique des villes » qui portait sur la ville historique et les projets de développement dans le centre historique et sur la rive gauche du fleuve Daugava dans la zone tampon.

Par ailleurs, la Ville de Riga et la Ville de Lyon, (le Site historique de Lyon en France est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1998), ont développé pendant plusieurs années des échanges culturels et économiques. Dans le prolongement de ces échanges, elles ont souhaité mettre en place une coopération décentralisée centrée notamment sur la question de la gestion et de la conservation du patrimoine urbain. En 2008, une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/Ville de Bordeaux et Ville de Lyon a été effectuée à Riga, elle a permis aux trois villes de signer un accord de coopération. Un voyage retour à Lyon organisé avec l’appui de la Convention France-UNESCO a permis d’associer représentant de l’État et de la ville pour étudier quelques exemples d’intervention en matière d’inventaire, mais aussi de réhabilitation de quartier ancien et de planification de l’agglomération.

States parties (1)
World Heritage Sites
Strategic objectives
  • Communities
  • Conservation
  • Capacity Building