Patrimoine mondial http://whc.unesco.org?cid=305&l=fr&action=list&searchDecisions=&search_decision=&search_focalpoint=&search_session_decision=90&search_status=&search_theme=&index=41&maxrows=20&mode=rss Centre du patrimoine mondial - décision du Comité 90 fr Copyright 2019 UNESCO, World Heritage Centre Wed, 18 Sep 2019 05:52:36 EST UNESCO, World Heritage Centre - Decisions http://whc.unesco.org/document/logowhc.jpg http://whc.unesco.org 31 COM 7A.31 Coro et son port (Venezuela) (C 658)
  1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM.7A,
  2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.92 et 30 COM 7A.33 adoptées respectivement à ses 29e (Durban, 2005) et 30e (Vilnius, 2006) sessions,
  3. Demande à l'Etat partie de vérifier si le matériel utilisé dans les travaux de restauration est compatible avec les techniques d'intervention reconnues;
  4. Demande à l'État partie d'inviter une mission commune de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS pour évaluer l'avancement réalisé dans l'amélioration de l'état de conservation du bien, et, à cette fin, de définir les mesures correctives et l'état de conservation désiré, qui permettront au Comité d'établir un calendrier de retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, incluant éventuellement les éléments suivants:

a) Signature présidentielle du PLINCODE (Plan intégral pour la conservation et le développement de Coro, La Vela et de ses zones d'influence), soumis à approbation par les autorités en, août 2006;

 b) Fonctionnement effectif de la structure de gestion et des modalités institutionnelles prévues par le PLINCODE, avec l'allocation de ressources financières suffisantes;

c)      Achèvement du travail sur le système complet d'égouts, sur les réseaux sous terrains, sur les espaces publics, et de la réhabilitation des trottoirs et  des rues dans le secteur historique ;

d)     Priorité donnée à la mise en œuvre d'un plan complet de conservation.

5. Encourage l'Etat partie à continuer à mettre en œuvre les mesures correctives suivantes:

a) Obtenir l'approbation officielle du PLINCODE;

b) Renforcer l'accord cadre d'intervention d'urgence dans la zone de Coro et de La Vela que l'IPC a signé avec les maires des municipalités de Miranda et avec le gouvernement régional le 14 février 2006 ;

c) Créer un Conseil ayant pour but d'assister le bureau technique (OTAE) dans la planification des investissements, la formulation et la révision des projets d'intervention sur les infrastructures, les bâtiments et les espaces publics du bien;

d) Etablir un plan complet de conservation et rendre son application prioritaire, en complément du PLINCODE, en définissant un plan d'actions avec des critères d'intervention et des mécanismes de suivi visant à évaluer sa mise en œuvre effective et appropriée;

e) Renforcer les capacités de conservation et de restauration en utilisant les ressources disponibles, telles que des ateliers communs avec les écoles de conservation de La Vela et de Coro;

f) Créer une prise de conscience de la population par des expositions et un engagement de chacun.

6. Demande à l'État partie, en concertation avec le Centre du patrimoine mondial et l'Organisation consultative compétente, d'élaborer un projet de déclaration de valeur universelle exceptionnelle comportant des indicateurs d'intégrité et d'authenticité pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session en 2008;

7. Demande également à l'État partie de remettre un rapport sur les progrès réalisés, avant le 1er février 2008, pour examen par le Comité lors de sa 32e session en 2008, qui devrait inclure un calendrier de la mise en œuvre des recommandations des missions de 2002, 2005, et 2006 et des progrès réalisés dans cette mise en œuvre.

8. Décide de maintenir Coro et son port (Venezuela) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1296 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7A.32 Décision relative à l’état de conservation des biens du patrimoine mondial de la République démocratique du Congo Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant évalué les rapports sur l'état de conservation des biens de la République démocratique du Congo (RDC) présentés dans les documents WHC-07/31.COM/7A et WHC-07/31.COM/7A.Add,
  2. Demande au Directeur général de l'UNESCO et au Président du Comité du patrimoine mondial d'organiser une réunion avec les autorités de la RDC, ainsi qu'avec des représentants de l'Union africaine, des organisations sous-régionales compétentes et le Président de l'UICN, pour discuter de l'avancement quant à la manière de traiter la détérioration de l'état de conservation des biens du patrimoine mondial de la RDC avec l'assistance du Fonds du patrimoine mondial. Dans ce contexte, le futur rôle des Nations Unies pour la préservation des biens naturels et culturels du patrimoine mondial et des Réserves de biosphère de la RDC devra être révisé, y compris le futur rôle de l'UNESCO dans le cadre du programme «une ONU unique» en RDC;
  3. Demande que l'État partie adopte une approche globale pour l'ensemble des biens en péril de l'Etat partie par afin de prendre les mesures correctives qui s'imposent dans le cadre d'un programme échelonné, avec l'aide active du Centre du patrimoine mondial et de l'UICN;
  4. Demande aussi à la communauté internationale à soutenir l'initiative susmentionnée;
  5.  Décide de recommander l'application du mécanisme de suivi renforcé conformément aux procédures décrites dans le document WHC-07/31.COM/5.2 et dans la décision 31 COM 5.2 pour suivre l'état de conservation des cinq biens de RDC en vue d'aider l'État partie à atteindre ces objectifs.
]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1297 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.1 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc National du Niokolo-Koba Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B;

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.1, adoptée lors de la 30e session (Vilnius, 2006);

3. Prend note avec la plus grande inquiétude de la dégradation du bien et des menaces imminentes sur sa valeur universelle exceptionnelle, en particulier en ce qui concerne les populations mammifères dont le nombre baisse gravement, les problèmes d'exploitation actuels, et les conséquences du projet de construction d'un nouveau barrage sur la rivière Gambie à quelques kilomètres en amont du parc;

4. Encourage l'initiative entreprise par l'État partie et l'African Parks Foundation visant à entamer des discussions sur un partenariat public/privé pour la conservation du site;

5. Prie instamment l'État partie de développer et d'entamer la mise en oeuvre d'un plan d'action d'urgence pour faire face aux menaces urgentes à la valeur universelle exceptionnelle et l'intégrité du bien. Le plan d'action développé par l'African Parks Foundation est une base excellente pour ce plan;

6. Prie aussi instamment l'État partie de mettre en oeuvre dans les 12 prochains mois les mesures correctives suivantes:

     a) Mise en place de dispositions urgentes pour arrêter le braconnage, en utilisant l'avion du Département des Parcs Nationaux et une aide au sol fournie par une «force de frappe» mobile,

     b) Fournir rapidement au personnel nouvellement recruté une formation centrée sur les procédures de sécurité du parc et sur une «orientation» générale vers des propositions de gestion intégrée,

     c) Faire un état et un marquage des frontières du parc,

     d) Etudier les diverses possibilités d'exploration de forage des puits en dehors du parc afin de minimiser les mouvements illégaux de cheptel et de populations locales à l'intérieur du parc à la recherche d'eau,

     e) Mettre en place un moratoire à long terme sur la chasse au grand éland, ainsi qu'un système de quotas de chasse dans les zones tampons autour du parc, basés sur des statistiques tirées d'un recensement fiable de la population animale,

     f) Modifier le programme de surveillance écologique du parc pour le recentrer sur un nombre limité d'indicateurs et de repères qui peuvent être mesurés en terme de rentabilité;

7. Demande par ailleurs à l'État partie de mettre en place les mesures d'urgence supplémentaires suivantes:

     a) Accorder, dans le cadre national de la politique, des projets, et du budget, la priorité à la conservation du bien, et prendre des mesures efficaces afin de solliciter l'aide des donateurs pour l'exploitation du parc,

     b) Développer des plans de survie des espèces pour l'éland de Derby, l'éléphant, le bubale et le chimpanzé ainsi que pour d'autres espèces menacées et ce, en étroite collaboration avec des experts internationaux, dont les membres compétents en la matière de la Commission de la Survie des Espèces de l'UICN,

     c) Développer la coopération au-delà des limites du parc et les mesures visant à protéger les zones tampons et les zones de «corridors écologiques» en dehors du parc,

     d) Mettre à jour le plan d'exploitation élaboré en 2000 et le mettre en place;

8. Demande instamment à l'État partie de reconsidérer ses projets de construction d'un nouveau barrage sur la rivière Gambie à Mako, et d'envisager d'autres alternatives, car le barrage pourrait endommager le régime hydrologique du bien et conduire ainsi à la perte de sa valeur universelle exceptionnelle;

9. Engage l'État partie à présenter de toute urgence une demande d'aide internationale afin d'entreprendre quelques unes des actions correctives ci-dessus mentionnées;

10. Fait appel aux donateurs internationaux afin qu'ils fournissent des fonds pour la mise en œuvre du plan d'action d'urgence, en cours de développement par l'État partie et l'African Parks Foundation;

11. Demande également à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport sur l'état de conservation du site, un projet de déclaration de valeur universelle exceptionnelle, un projet de déclaration de l'état de conservation souhaité, sur les progrès de la mise en œuvre du plan d'action d'urgence et des mesures correctives susmentionnées, ainsi que des informations sur la situation du barrage envisagé sur la rivière Gambie, et enfin, sur les possibles activités minières dans la région, pour examen par le Comité lors de sa 32e session, en 2008;

12. Décide d'inscrire le Niokolo Koba (Sénégal) sur la Liste du patrimoine mondial en péril;

13. Note également, que toute nouvelle extinction importante de faune sauvage du bien, ainsi que la construction du barrage de Mako sans dispositions palliatives pour en limiter l'impact sur le régime hydrologique et sur les cycles hydrologiques du parc pourraient entraîner la perte de la valeur universelle exceptionnelle et pourraient conduire à un retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial.

 

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1381 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.2 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Zone de conservation de Ngorongoro Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31 COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.2, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006);

3. Félicite l'État partie des mesures déjà prises et demande la mise en œuvre des recommandations suivantes de la mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN d'avril-mai 2007:

     a) Le processus visant à encourager le déplacement volontaire des populations d'immigrants dans des zones à l'extérieur du bien doit être poursuivi et achevé d'ici juin 2008,

     b) Le recensement et l'étude de la capacité de charge dans la zone de conservation doivent être mis en œuvre dès que possible et achevés au plus tard en juin 2008, et doivent être basés à la fois sur les besoins de la population Massai et sur une évaluation de l'impact écologique des populations humaines sur l'écologie de la zone de conservation de Ngorongoro,

     c) Les recommandations de l'Etude d'Impact Environnemental (EIE) concernant le nombre excessif de véhicules dans le cratère doivent être mises en œuvre dès que possible et leur efficacité doit être suivie avec beaucoup d'attention et évaluée sur la base de l'impact sur l'écologie du cratère et de l'impact sur la satisfaction des visiteurs, par le biais d'une enquête appropriée auprès des visiteurs,

     d) Tous les puits existants utilisés pour l'extraction de matériaux pour l'entretien des routes dans la zone de conservation, y compris celui du cratère du Ngorongoro, doivent être fermés et réhabilités dès que possible, et les graviers nécessaires doivent être prélevés à l'extérieur du bien, sous la supervision du personnel de NCAA afin d'éviter la prolifération d'espèces envahissantes,

     e) Arrêt de tout développement des lodges dans la zone de conservation, en particulier sur le pourtour du cratère. Comme recommandé dans le rapport de l'EIE, le projet de Lodge Kempinski sur le pourtour du cratère ne devrait pas être approuvé, du fait de ses impacts néfastes sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et la possibilité de voir ainsi le bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril,

     f) Tous les lodges existants dans la zone de conservation doivent être des modèles en matière de bonnes pratiques pour la protection et le respect de l'environnement, et doivent entreprendre un audit environnemental afin d'assurer qu'ils sont, au minimum, en conformité avec les meilleures pratiques internationales en matière de gestion de l'environnement, y compris la réduction de la consommation d'eau et d'électricité,

     g) Poursuivre les programmes existants pour le contrôle des espèces invasives et un accent particulier doit à présent être mis sur l'éradication de l'Azolla filiculoides (petite fougère flottante) de tous les points d'eau douce dans le cratère et la zone de conservation,

     h) Le programme de déplacement du personnel du NCA et du personnel des lodges à l'extérieur de la zone de conservation sur le site de Kamyn Estate doit être mis en œuvre dès que possible, et les autres infrastructures majeures (tels que des magasins) doivent également être progressivement déplacés à l'extérieur de la zone de conservation,

     i) Un forum technique de haut niveau doit être organisé en impliquant le personnel du NCA, du Parc national de Serengeti (TANAPA) et des zones adéquates de gestion de la faune sauvage (Département de la gestion de la faune) afin d'assurer une meilleure coopération dans le cadre de la gestion conjointe de l'écosystème du Ngorongoro-Serengeti;

4. Demande à l'État partie d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN de suivi réactif en avril 2009 afin d'évaluer l'état de conservation du bien, avec une référence particulière à la mise en œuvre des recommandations de la mission de 2007;

5. Demande également à l'État partie de mettre en œuvre les recommandations susmentionnées de la mission de suivi réactif de 2007 et de soumettre un rapport d'avancement avant le 1er février 2009, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session, en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1382 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.3 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Réserve de gibier de Selous Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.3, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Note que l'État partie n'a pas soumis les documents demandés à la 30e session du Comité du patrimoine mondial et lui demande de les fournir immédiatement, notamment:

     a) Un rapport sur l'état de conservation;

     b) Un plan de gestion;

     c) Une étude sur l'impact environnemental des barrages et des mines;

4. Note les conclusions de la mission conjointe UNESCO/UICN de suivi réactif effectuée en juin2007;

5. Prie instamment à l'État partie de mettre dès que possible en œuvre les recommandations de la mission conjointe UNESCO/UICN de suivi réactif de 2007; et notamment d'inclure:

     a) Des évaluations indépendantes régulières de l'avancement de la mise en œuvre du plan de gestion d'ensemble de Selous, à partir de janvier 2008;

     b) Une analyse complète de l'inventaire aérien de l'écosystème de Selous par une équipe indépendante d'experts et soumission des résultats de l'analyse au Centre du patrimoine mondial et à l'UICN avant février;

     c) Une évaluation de l'impact négatif potentiel des projets de barrages sur l'intégrité du bien;

     d) Établissement d'un plan stratégique de tourisme pour le bien incluant éventuellement une analyse de la capacité de charge des bâtiments actuels et prévus pour le tourisme photographique;

     e) Évaluation de l'infrastructure nécessaire pour soutenir le secteur touristique en expansion dans la partie Nord de la Réserve de gibier de Selous avant toute autre aménagement de terrains de camping ou de lodges;

6. Demande au gouvernement tanzanien, et notamment à son Ministère des Ressources naturelles et du Tourisme, ainsi qu'à la communauté internationale des bailleurs de fonds, de mettre en place des mécanismes, - notamment en appliquant de nouveau le Programme de retenue sur les revenus - pour faire en sorte que l'équipe de gestion de la Réserve de gibier de Selous dispose des ressources nécessaires pour en maintenir l'intégrité;

7. Notant la vaste superficie du site du patrimoine mondial de la Réserve de gibier de Selous, et conscient du fait que la mission UNESCO/UICN n'a pu agir que dans la partie Nord, secteur essentiellement touristique de la Réserve, et considérant que le secteur réservé à la chasse abrite la plus grande quantité de faune sauvage et fournit la plus grande partie des revenus de la Réserve,

8. Recommande que la prochaine mission conjointe UNESCO/UICN de suivi réactif, centrée sur la gestion et le déroulement des activités cynégétiques dans la Réserve de gibier de Selous, soit menée en 2009, pendant la saison sèche, pour permettre un meilleur accès;

9. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien, en particulier sur les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations de la mission conjointe UNESCO/UICN de suivi réactif, avec les rapports demandés plus haut, ainsi qu'un rapport sur l'état d'avancement du plan de gestion, pour examen par le Comité à sa 32e session, en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1383 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.4 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Mosi-oa-Tunya / Chutes Victoria Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.8, adoptée lors de sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Exprime son inquiétude à propos du développement urbain incontrôlé, du développement touristique non planifié, et des espèces envahissantes, qui continuent de menacer l'intégrité du bien;

4. Regrette que les recommandations de l'atelier bilatéral de 2002 n'aient pas encore été mises en œuvre;

5. Note avec satisfaction un certain avancement en matière d'établissement de plan de gestion intégrée commun et de plans nationaux de gestion;

6. Note également le moratoire de l'État partie de Zambie sur certains projets de constructions et d'infrastructure touristique;

7. Prie instamment les deux États parties de la Zambie et du Zimbabwe de mettre en œuvre très rapidement les recommandations de l'atelier bilatéral de 2002 ainsi que celles de la mission de suivi de 2006, à savoir:

     a) Mise en place d'un Comité ministériel commun (comprenant les sous-comités techniques appropriés) pour une coordination transfrontalière efficace,

     b) Mise en œuvre d'un plan de gestion intégrée commun pour le bien du patrimoine mondial, les États parties devant s'assurer d'obtenir les accords et le financement nécessaires à sa mise en œuvre. Tous les problèmes liés au développement de l'infrastructure, aux équipements touristiques, à l'éradication des espèces envahissantes, au contrôle de la pollution, au pompage d'eau dans le Zambèze et autres devraient être envisagés et pris en compte dans le plan de gestion intégré commun, conformément aux recommandations de l'atelier bilatéral de 2002,

     c) Dans l'attente de l'action des deux États parties sur ces points précis, un moratoire sur la construction et le développement de toute infrastructure touristique, d'équipement ou de service sur le bien du patrimoine mondial devrait être mis en place,

     d) Rédaction d'un projet de déclaration sur l'état de conservation souhaité, état qui pourrait être évalué lors du suivi de l'état de conservation du bien, et meilleur traitement des problèmes de gestion et de protection;

8. Félicite l'État partie de la Zambie de l'arrêt immédiat du projet de l'Hôtel de Mosi-oa-Tunya, du projet immobilier du Country Club et du projet de ballon captif;

9. Invite les deux États parties à travailler en étroite collaboration avec l'UICN et le Centre du patrimoine mondial à l'établissement du plan de gestion intégrée commun, et à s'assurer des moyens nécessaires à sa mise en œuvre;

10. Demande aux deux États parties de soumettre au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008 des rapports détaillés sur l'état de conservation du bien, comprenant des informations sur l'impact potentiel de tout nouvel aménagement touristique, ainsi que sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du plan commun de gestion intégrée et des autres recommandations de la mission de suivi de 2006, pour examen par le Comité lors de sa 32e session, en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1384 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.5 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Réserve de faune du Dja Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.4, adoptée lors de sa 30e session (Vilnius, 2006)

3. Félicite l'Etat partie pour ses efforts dans la mise en œuvre des recommandations de la mission de suivi de 2006, adoptée par le Comité lors de sa 30e session (Vilnius, 2006), en particulier, pour la création d'une unité de coordination de la conservation et des comités villageois;

4. Demande à l'Etat partie de mettre en place dès que possible les autres recommandations de la mission de suivi de 2006, en particulier, de publier rapidement le décret ministériel d'application du plan de gestion;

5. Félicite l'Etat partie de sa décision de retirer progressivement les permis d'exploitation provisoires accordés aux unités forestière d'aménagement mitoyens de la Réserve et demande également à l'Etat partie d'établir un calendrier de ce retrait progressif;

6. Prie instamment l'Etat partie de suivre attentivement les opérations des concessions minières mitoyennes à la Réserve et exploitées par la société GEOVIC afin de s'assurer de l'utilisation, par celle-ci, des meilleures palliatives environnementales;

7. Demande que l'Etat partie soumette au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations mentionnées ci-dessus et de celles de la mission de suivi de 2006, pour examen par le Comité lors de sa 33e session en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1385 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.6 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc national de Taï Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B;

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.3 adoptée lors de sa 28e session (Suzhou, 2004);

3. Félicite l'Etat partie pour ses efforts en cours dans la protection du parc national de Taï, et pour la reprise de la gestion et des activités de recherche dans le parc ;

4. Prend note avec inquiétude que la pression exercée par les populations et les activités illégales, en particulier le braconnage, continuent de porter atteinte à l'intégrité et aux valeurs du bien ;

5. Prie instamment l'Etat partie de mettre en place les actions urgentes ci-dessous détaillées, recommandées par la mission de suivi UNESCO-'UICN de 2006 :

     a) Renforcer la surveillance et améliorer les données recueillies lors du contrôle du braconnage ;

     b) Mener des enquêtes écologiques et sur la faune sauvage sur la base des nouveaux protocoles issus du plan de gestion du parc ;

     c) Etendre à l'ouest du Parc les activités socio-économiques et éducatives, déjà en place à l'est ;

     d) Etudier la faisabilité de corridors écologiques;

6. Demande à l'Etat partie de mettre aussi en oeuvre les autres recommandations de la mission de suivi de UNESCO-UICN de 2006 dans le cadre d'un calendrier de 10 ans, tel que proposé par la mission;

7. Encourage l'Etat partie à accroître sa coopération avec les communautés environnantes, en particulier dans le domaine du développement des micro entreprises et des activités éducatives;

8. Demande également à l'Etat partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport mis à jour sur l'état de conservation du bien, en particulier, sur le progrès réalisés dans la mise en œuvre des actions d'urgence et des autres recommandations de la mission de suivi de 2006, pour examen par le Comité lors de sa 33e session en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1386 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.7 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc National des oiseaux du Djoudj Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7A.11, adoptée lors de la 30e session (Vilnius, 2006),

3. Accueille avec satisfaction les progrès accomplis par l'Etat partie dans la mise en œuvre des actions prioritaires demandées par le Comité, en particulier, celles ayant trait à l'approvisionnement en eau et aux espèces envahissantes;

4. Prie instamment l'Etat partie de poursuivre le financement, de procéder à la recherche de financement additionnel pour faire face aux besoins du bien, et de travailler en étroite collaboration avec le FEM pour favoriser de bonnes pratiques de gestion et de conservation;

5. Demande à l'Etat partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport à jour sur l'état de conservation du bien, particulièrement en ce qui concerne les progrès réalisés dans la mise en œuvre du plan d'action, et les réponses apportées aux menaces visant le bien, pour examen par le Comité à sa 33e session en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1387 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.8 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial- Aires protégées de la Région florale du Cap Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B.Add;

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.5, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006);

3. Félicite l'Etat partie pour son soutien continu aux programmes visant à gérer les incendies et les espèces invasives, en particulier la composante du bien, Table Mountain ;

4. Note avec inquiétude la fréquence élevée des incendies dans le bien et l'impact associé sur les écosystèmes, de même que les défis dans le contrôle des espèces végétales invasives;

5. Prie instamment l'Etat partie de poursuivre ses efforts dans l'établissement d'une autorité de coordination unique pour le bien, qui pourrait à terme faciliter la protection et l'extension du bien afin d'y inclure les aires protégées adjacentes;

6. Prie aussi instamment l'Etat partie d'assurer que les budgets et le personnel pour ses programmes publiques de travail soient augmentés afin de faire face aux besoins de ces programmes, et de s'assurer que CapeNature et les autres autorités de gestion reçoivent des financements adéquats, en particulier pour faire en sorte que les objectifs d'arrachage des plantes invasives soient atteints, et que les effets des feux soient suivis;

7. Encourage l'Etat partie à poursuivre les programmes de suivi et des mécanismes de rétroaction rigoureux pour une conservation adaptative et des stratégies de gestion, en particulier pour le contrôle des incendies;

8. Demande à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport d'avancement sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations susmentionnées, y compris des informations sur les budgets alloués au bien, pour chacun de ses programmes et chacun des parcs composant ce bien en série, pour examen par le Comité à sa 33e session en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1388 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.9 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc national des Monts Rwenzori Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.6, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Prend note avec satisfaction des progrès réalisés par l'État partie dans la prise en compte des diverses menaces pesant sur le bien et dans la mise en place du plan de gestion;

4. Félicite l'État partie pour la coopération entretenue avec les pays voisins en matière de conservation;

5. Demande à la compagnie minière Kilembe Mines Ltd. de respecter les normes internationales concernant l'exploitation minière dans le périmètre des biens du patrimoine mondial, comme le précise la Déclaration du Conseil international des mines et métaux sur l'exploitation minière et les aires protégées (2003);

6. Demande à l'État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial informé de l'état des activités minières et des autres menaces pesant sur le bien et des mesures prises pour y faire face, ainsi que de la mise en place d'évaluations d'impact environnemental pour tout projet d'aménagement;

7. Demande également à l'État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien, y compris des informations sur la mise en œuvre du plan de gestion et les actions entreprises pour remédier à l'exploitation forestière illégale, au braconnage, à la récolte illégale et à l'exploitation minière, ainsi que des informations sur les efforts réalisés dans le suivi de la fonte des glaciers, pour examen par le Comité, lors de sa 33e session, en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1389 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.10 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc national de Serengeti Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.7, adoptée lors de sa 30e session (Vilnius, 2006)

3. Constate avec inquiétude l'impact potentiel du développement du lodge sur les ressources en eau du bien;

4. Prie instamment l'Etat partie de s'assurer que les études sur les ressources en eau, recommandées par l'EIE, soient menées dès que possible, et de remettre des copies de ces études au Centre du patrimoine mondial et à lUICN;

5. Demande à l'Etat partie de remettre au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2009 un rapport mis à jour sur l'état de conservation du bien, y compris des informations sur les mesures palliatives en matière d'eau, sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations de l'EIE, et sur la gestion des visiteurs, et ce, à fin d'examen par le Comité lors de 33e session en 2009.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1390 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.11 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Sanctuaire de l’oryx arabe Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC 07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.10, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Rappelant que, selon l'article 6.1 de la Convention, les biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial constituent le patrimoine mondial dont la protection est le devoir de la communauté internationale tout entière et rappelant aussi qu'il également du devoir de la communauté internationale d'aider et de coopérer avec les États parties dans leurs efforts pour conserver ce patrimoine,

4. Rappelant que les États parties ont l'obligation, selon la Convention, de protéger et de conserver le patrimoine mondial, culturel et naturel, situé sur leur territoire, notamment pour veiller à ce que des mesures efficaces et concrètes soient prises pour la protection et la conservation de ce patrimoine,

5. Rappelant en outre les résultats du vote par lequel le Comité a décidé de ne pas retirer le Sanctuaire de l'oryx arabe de la Liste du patrimoine mondial,

6. Constatant avec inquiétude que malgré plusieurs années d'efforts intensifs, la population d'oryx arabes à l'état sauvage dans le périmètre du bien décline sérieusement et que sa viabilité future est incertaine,

7. Constatant également que la plupart des recommandations de la mission de suivi de 2000 et de précédentes décisions du Comité, notamment la décision 30 COM 7B.10, n'ont pas été mises en oeuvre,

8. Note avec un vif regret que l'État partie a manqué à ses obligations définies par la Convention, notamment à l'obligation de protéger et de conserver le bien du patrimoine mondial du Sanctuaire de l'oryx arabe;

9. Regrette que l'État partie ait entrepris de réduire sensiblement la taille du Sanctuaire de l'oryx arabe, en contrevenant aux dispositions du paragraphe 165 des Orientations, faisant de ce fait disparaître la valeur universelle exceptionnelle et l'intégrité du bien;

10. Regrette que les demandes insistantes du Comité du patrimoine mondial n'aient pu suffire à garantir la protection du bien;

11. Regrette en outre que l'État partie cherche à poursuivre des activités de prospection pétrolière à l'intérieur des limites initiales du bien telles que reconnues par le Comité, ce qui contribue à la perte de la valeur universelle exceptionnelle;

12. Conclut avec regret que, ayant de nouveau consulté l'UICN et été convaincu qu'à la suite de la réduction de la taille du Sanctuaire en application de la législation omanaise, le bien s'est dégradé au point de perdre sa valeur universelle exceptionnelle et son intégrité;

13. Décide de retirer le Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman) de la Liste du patrimoine mondial.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1392 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.12 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Momdial - Parc national du banc d'Arguin Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.9, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Se félicite que l'État partie ait achevé le plan de gestion, commencé à mettre en oeuvre une stratégie d'écotourisme et adopté plusieurs lois fondamentales pour la bonne gestion et la protection du bien;

4. Note avec préoccupation que l'État partie observe que des activités illégales menacent l'intégrité de la portion marine du bien;

5. Regrette que l'État partie n'ait pas rendu compte des progrès accomplis dans la mise en œuvre de nombre de recommandations, comme cela avait été demandé lors des 29e (Durban, 2005) et 30e (Vilnius, 2006) sessions, ni des mesures d'atténuation d'impact de la nouvelle route Nouadhibou-Nouakchott;

6. Réitère sa demande concernant la mise en œuvre des recommandations précitées et en particulier:

a) obtenir dès que possible le statut de «zone maritime particulièrement sensible» (PSSA) auprès de l'Organisation maritime internationale et adopter une loi interdisant la prospection, l'exploration ou l'exploitation de minerai et de ressources pétrochimiques à l'intérieur du bien;

b) mettre en œuvre un programme de surveillance des risques pour les ressources marines,

c) produire et mettre en œuvre un plan d'intervention d'urgence en cas de déversement d'hydrocarbures, en concertation avec l'UICN et l'industrie pétrochimique, en s'appuyant sur les meilleures pratiques internationales;

7. Demande en outre que l'État partie soumette au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008 un rapport sur l'état de conservation du bien et sur l'avancement de la mise en œuvre des recommandations des 29e (Durban, 2005) et 30e (Vilnius, 2006) sessions, et des recommandations susmentionnées, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1393 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.13 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc national de l’Ichkeul Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7A.12, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Note avec satisfaction que l'État partie a organisé avec succès l'atelier requis par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006) pour discuter des recommandations de la mission de suivi de 2006 et qu'il a avancé dans la planification de la gestion des ressources;

4. Demande à l'État partie d'achever et de soumettre le plan de gestion du bien au Centre du patrimoine mondial et à l'UICN, ainsi que le rapport annuel de suivi scientifique, les informations sur le Comité de l'Agenda 21 et la création de l'organe de gestion permanent et autonome;

5. Demande aussi à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008 un rapport actualisé sur la mise en œuvre des recommandations de la mission de suivi de 2006 et les recommandations de l'atelier de 2007, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1394 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.14 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Île Macquarie Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Note avec préoccupation l'impact des populations envahissantes de lapins et de rongeurs sur les valeurs et l'intégrité du bien;

3. Prend note avec satisfaction de la décision prise par le gouvernement fédéral australien et le gouvernement de la Tasmanie de financer et d'exécuter en commun un plan d'éradication d'ensemble;

4. Demande à l'État partie d'assurer d'urgence la mise en œuvre du plan d'éradication et de rendre compte de l'impact des activités d'éradication sur les espèces non visées, et ce, dès le début de l'éradication;

5. Demande en outre à l'État partie de présenter dès que possible au Centre du patrimoine mondial un exemplaire du plan final d'éradication comportant un calendrier détaillé de mise en œuvre, et, avant le 1erfévrier2008, un rapport sur l'état de conservation du bien, et notamment sur l'avancement de la mise en œuvre du plan d'éradication, pour examen par le Comité à sa 32e session, en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1395 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.15 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.11, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Prie instamment l'État partie de s'assurer que la planification des barrages hydroélectriques à l'étude, en particulier dans les vallées des fleuves Nu et Lancang, tienne compte de la nécessité d'éviter tout impact direct ou indirect sur les valeurs et l'intégrité du bien, et de s'assurer que toutes les évaluations d'impact environnemental concernant le bien soient rendues publiques et soumises à un examen ouvert et transparent, y compris à une consultation publique complète avec tous les acteurs concernés;

4. Réitère sa demande à l'État partie de modifier les limites du bien pour exclure les principaux empiétements dégagés et ajouter les habitats essentiels à la conservation en veillant à créer un lien entre les différentes parties du bien grâce à des couloirs biologiques ou d'autres options de connectivité écologique, et de soumettre toutes les propositions de modification des limites à l'examen du Comité conformément au paragraphe 165 des Orientations;

5. Prie aussi instamment l'État partie de prendre les mesures visant à mettre fin à toutes les activités minières illégales à l'intérieur du bien;

6. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien, ainsi que tous les documents d'évaluation d'impact environnemental des projets de barrages hydroélectriques qui touchent à l'intégrité du bien, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1396 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.16 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Patrimoine des forêts tropicales ombrophiles de Sumatra Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.12, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Félicite l'État partie pour les actions décisives prises pour lutter contre les menaces d'abattage illégal de bois et la construction non autorisée de routes, pour l'accroissement du budget en 2007 et pour l'amélioration de la structure de dotation en effectifs des trois Parcs nationaux composant le bien;

4. Note cependant que le bien est toujours confronté à de sérieuses menaces pour sa valeur universelle exceptionnelle et son intégrité;

5. Prie instamment l'État partie de mettre en œuvre de toute urgence les recommandations des missions UNESCO/UICN de suivi réactif de 2006 et 2007, en particulier de:

     a) Continuer à développer le Plan d'action d'urgence par le biais d'un processus de large consultation impliquant toutes les parties prenantes afin d'inclure le détail des activités proposées pour chaque stratégie, ainsi qu'un budget prévisionnel et les délais requis pour chaque activité;

     b) Solliciter l'assistance du Fonds du patrimoine mondial pour soutenir la mise en œuvre du Plan d'action d'urgence, et soumettre le Plan d'action d'urgence finalisé avant le 1er février 2008;

     c) Continuer à suivre, contrôler et restaurer les zones ayant fait l'objet d'exploitation illégale du bois, les scieries illégales et les constructions de routes à l'intérieur des trois parcs nationaux, et finaliser et faire appliquer la loi sur l'exploitation illégale du bois;

     d) Faire effectivement appliquer la législation sur les empiétements;

     e) Renforcer les limites des trois Parcs nationaux ainsi que réviser et développer les systèmes de zonage et achever ce processus dans un délai de deux ans - à temps pour la 33e session du Comité en 2009;

     f) Établir un mécanisme de coordination efficace entre les trois unités de gestion du bien afin que celui-ci fonctionne comme un seul bien du patrimoine mondial intégré, et instaurer une coopération efficace entre les différentes organisations et agences concernées par ce bien;

     g) Mettre en place une signalétique claire rappelant le statut de patrimoine mondial aux points d'entrée des trois Parcs nationaux et autres emplacements stratégiques;

6. Demande à l'État partie d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN de suivi réactif du bien en 2009 pour évaluer les progrès de la lutte contre les menaces sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et de la mise en œuvre des recommandations des missions UNESCO/UICN de 2006 et 2007;

7. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport détaillé sur état de conservation du bien, couvrant tous les points indiqués au paragraphe 5 et les autres recommandations des missions de suivi réactif de 2006 et 2007, pour examen par le Comité à sa 32e session, en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1397 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.17 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc national de Keoladeo Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B;

2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.8 et 30 COM 7B.13, adoptées respectivement à ses 29e et 30e sessions (Durban, 2005 et Vilnius, 2006);

3. Demande à l'État partie d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN en 2008 pour évaluer l'état de conservation du bien, en particulier l'avancement réalisé en matière de gestion de l'eau et autres recommandations de la mission de suivi de 2005, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008;

4. Demande en outre à l'État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008 un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien mentionnant notamment les progrès accomplis pour régler la situation de pénurie d'eau, indiquant la date d'achèvement des travaux mis en œuvre à long terme, traitant de la lutte contre les espèces envahissantes et la présentation de données de suivi de l'évolution de séries d'espèces au cours du temps, de la diversité des espèces et des populations d'oiseaux d'eau, pour examen par le Comité à sa 32e session, en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1398 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST
31 COM 7B.18 Etat de conservation de biens inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial - Parc national Lorentz Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.12 et 30 COM 7B.14, adoptées respectivement à ses 29e et 30e sessions (Durban, 2005 et Vilnius, 2006),

3. Regrette que le rapport soumis par l'État partie ne communique pas toutes les informations requises par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006);

4. Note qu'il existe de sérieuses menaces pour les valeurs et l'intégrité du bien, qui exigent un effort concerté et des moyens appropriés à cet égard;

5. Félicite l'État partie d'avoir créé l'organe de gestion du parc,«Balai Taman Nasional Lorentz»;

6. Demande à l'État partie de mettre en œuvre le plan stratégique 2005-2010 et de procéder d'urgence à l'élaboration et à la mise en œuvre du plan de gestion;

7. Exhorte la communauté internationale des bailleurs de fonds à accorder une haute priorité au financement de la mise en œuvre du plan stratégique, une fois qu'il aura été officiellement approuvé par l'État partie, ainsi qu'à l'élaboration et à la mise en œuvre du plan de gestion du bien;

8. Réitère sa demande au sujet de l'audit environnemental indépendant à réaliser sur le projet routier du lac Habema, comme cela avait déjà été requis à sa 28e session (Suzhou, 2004);

9. Demande également à l'État partie d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN pour évaluer l'état de conservation du bien en concertation avec toutes les parties prenantes;

10. Demande en outre à l'État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial avant le 1erfévrier2008, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis pour traiter les différents problèmes susmentionnés, ainsi que l'identification et la délimitation du périmètre du bien, et les menaces provenant des activités minières et forestières illégales, en particulier celles qui sont associées au déversement d'eau contenant des résidus miniers, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session en 2008.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/1399 wh-info@unesco.org Sat, 23 Jun 2007 00:00:00 EST