Patrimoine mondial http://whc.unesco.org?cid=305&l=fr&action=list&searchDecisions=&search_decision=&search_focalpoint=&search_session_decision=78&search_status=&search_theme=&index=61&maxrows=20&mode=rss Centre du patrimoine mondial - décision du Comité 90 fr Copyright 2019 UNESCO, World Heritage Centre Sun, 15 Sep 2019 15:24:18 EST UNESCO, World Heritage Centre - Decisions http://whc.unesco.org/document/logowhc.jpg http://whc.unesco.org 25 BUR V.261-267 Temples mégalithiques de Malte V.261     Le Secrétariat a informé le Bureau qu’une mission de l’ICOMOS s’était rendue sur le site les 11 et 12 mai 2001 afin de procéder à un état des dommages causés par les actes de vandalismes ayant eu lieu à Mnajdra, partie du site du patrimoine mondial, entre les 12 et 13 avril 2001.

V.262     Lors de son intervention, le représentant de l’ICOMOS a précisé que ce rapport comportait plusieurs recommandations et notamment :

  • la nécessité d’un plan de gestion plus complet pour l’ensemble des temples mégalithiques de Malte.
  • la nécessité de renforcer les mesures de sécurité sur l’ensemble du site.
  • le besoin de mener une enquête pour identifier les responsables de tels actes de vandalisme.
  • la mise en œuvre rapide d’une stratégie de conservation.

V.263     De plus, dans ce rapport, l’ICOMOS félicite l’Etat partie pour sa réaction rapide et efficace en réponse à ces évènements ainsi que pour les actions qui ont été prises dans le cadre de la mise à jour de la structures légale, administrative et scientifique du programme de gestion du patrimoine culturel.

V.264     Toutefois, lors de son intervention, le représentant de l’ICOMOS a souligné que, déjà, lors d’une réunion d’experts tenue en 1999, la question du renforcement de la sécurité sur le site avait notamment été abordée. Il a enfin mentionné que lors de sa récente mission sur le site, il avait rencontré le Ministre de la Culture qui l’avait assuré de l’intérêt que son gouvernement portait à l’ensemble de ces questions.

V.265     L’observateur de Malte a remercié le Centre et l’UNESCO pour l’intérêt qui a été manifesté à la suite de ces évènements. Il a mentionné que ceux-ci avaient donné lieu à un débat important au Parlement et au sein de l’opinion publique et que d’importantes campagnes de collecte de fonds avaient été entreprises afin d’aider à la restauration du site. L’observateur de Malte a de plus informé le Bureau que des actions immédiates avaient été prises par le gouvernement dès les jours suivants les actes de vandalisme. Il a ainsi souligné que d’importants efforts avaient été fournis afin que le site retrouve l’aspect qu’il avait avant ces incidents, que la sécurité sur le site avait été considérablement renforcée, notamment par l’installation de projecteurs éclairant le site durant la nuit et que celui-ci était relié par radio à la police 24h/24. De plus, il a précisé que les clôtures entourant le site étaient en cours de consolidation.  Il a également informé le Bureau que dans le cadre de l’amélioration de la gestion et de la protection du patrimoine culturel maltais, un projet de loi serait soumis très prochainement au Parlement. Enfin, l’Ambassadeur de Malte a précisé qu’une enquête sur les responsables de ces actes étaient en cours.

V.266     Le rapporteur a précisé au Bureau qu’au cours d’un voyage effectué à Malte à la suite des évènements, il avait pu constater que la sécurité sur le site avait été considérablement renforcée. Il a toutefois souligné que la conservation générale du site restait un sujet de préoccupation et que ce problème devrait être étudié, en particulier le problème de l’érosion.

V.267     Le Bureau a pris acte des informations données par l’observateur de Malte et a félicité l’Etat partie pour sa rapide et efficace réaction aux incidents survenus ainsi que pour le renforcement de la sécurité sur le site et a invité l’Etat partie à informer le Comité de l’avancement de ces actions. Le Bureau a favorablement accueilli l’intention de l’Etat partie de revoir et de mettre à jour le structure légale, administrative et scientifique de son programme de gestion du patrimoine culturel. Le Bureau a de plus vivement souhaité qu’une collaboration soutenue entre le Centre du patrimoine mondial, l’ICOMOS et l’Etat partie, soit instaurée notamment en ce qui concerne l’évaluation des mesures déjà prises dans le cadre de la remise en état et de la conservation du site ainsi que celles qui sont envisagées dans le futur.  

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5908 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.268-278 Camp de concentration d'Auschwitz (Pologne) V.268     Le Secrétariat a présenté ce point en résumant le rapport qu’il avait reçu du Ministère polonais des Affaires intérieures et de l’Administration concernant le programme stratégique gouvernemental pour Oswiecim, le groupe international d’experts et la question de la zone tampon autour du site du patrimoine mondial. Le Secrétariat, en projetant une diapositive, a fait référence à la délimitation du site et de sa zone tampon, telles que proposées dans le dossier d’inscription soumis par la Pologne en 1978. De plus, le Secrétariat a informé le Bureau qu’il avait reçu une lettre d’invitation du Président du Conseil international d’Auschwitz pour se rendre à une visite de travail à Varsovie et sur le site.

V.269     L’Observateur d’Israël a insisté sur le fait que la liaison entre les sites d’Auschwitz et de Birkenau était de la plus haute importance.

V.270     L’Observateur de la Pologne a fait remarquer que le Conseil international d’Auschwitz avait été créé pour étudier toutes les questions relatives non seulement au site d’Auschwitz mais aussi aux autres sites de l’Holocauste en Pologne. Quant à la zone de 100 mètres établie autour de ces sites, l’Observateur de la Pologne a expliqué que cette zone de 100 mètres est un minimum et que la liaison entre les sites d’Auschwitz et de Birkenau est en cours de discussion. Toutefois, la ville d’Oswiecim qui compte près de 50 000 habitants souffre d’une crise économique qui doit être considérée dans la planification d’ensemble du site. Il a souligné que la meilleure manière de discuter de la question de la zone tampon était de faire une visite sur place. L’Observateur de la Pologne a par ailleurs insisté sur la valeur éducative des camps de concentration et il a informé le Bureau que la Pologne prépare actuellement une série de projets éducatifs à présenter à l’UNESCO à cet égard.

V.271     A la suite de ces interventions, le Président a créé un groupe de rédaction, présidé par lui-même et avec la participation de l’ICOMOS, d’observateurs de l’Allemagne, d’Israël et de la Pologne ainsi que du Centre du patrimoine mondial. Suite à la recommandation du groupe de rédaction, le Bureau a adopté la décision suivante :

« Le Bureau prend note du rapport du Ministre des Affaires intérieures et de l’Administration qui traite du programme stratégique gouvernemental pour Oswiecim, du groupe international d’experts et de la question de la zone tampon autour du site du patrimoine mondial. Il se félicite de la décision du Gouvernement de prolonger le programme stratégique pour cinq années supplémentaires, jusqu’en  2007. Il regrette que le groupe international d’experts ne se soit pas réuni depuis mars 1999. Il exprime l’espoir que, sous l’égide du Conseil international d’Auschwitz, son mandat pourra faire l’objet d’un accord et que le groupe pourra effectivement se réunir et contribuer à la mise au point d’un plan de gestion pour la zone du Musée d’Etat et de ses abords, comme le mentionne la Déclaration concernant les principes pour la mise en œuvre du programme Oswiecim qui a été signée le 5 mars 1997.

V.272     Le Bureau rappelle que l’aire inscrite sur la Liste du patrimoine mondial coïncide avec l’aire du Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau et que concernant la question de la zone tampon, le dossier de proposition d’inscription du site, soumis par les autorités polonaises le 6 juin 1978, mentionne l’extension de la zone actuelle de protection de 300 à 1000 mètres et le fait qu’une zone de silence et une zone de protection étaient indiquées sur une carte jointe au dossier (voir Annexe VI). Notant que la question de la zone tampon et de la nécessité d’un plan de préservation du site et de ses abords est débattue aux sessions du Bureau et du Comité depuis 1996, le Bureau rappelle que le Comité du patrimoine mondial, à sa vingt-deuxième session (1998) a confirmé son soutien aux principes énoncés dans la Déclaration de mars 1997 et à la poursuite de ce processus de manière consensuelle entre toutes les parties concernées et qu’il a exprimé le souhait qu'aucune démarche ne soit entreprise sans que le consensus n'ait été atteint. Il note avec regret qu’un consensus n’a pu être atteint sur la question de la planification et de la protection des alentours des Camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau et que le Ministre déclare dans son rapport que la zone tampon légale effective est une bande de terre qui ne dépasse pas 100 m de large depuis les limites du Monument de l’Holocauste  et que l’aménagement du sol à l’extérieur de cette zone dépend exclusivement de la décision des responsables du conseil municipal. Le Bureau note qu’aucune information ne lui a été communiquée sur les plans préparés ou en cours d’établissement par les autorités locales.

V.273     Le Bureau félicite l’Etat partie de la création de la zone de 100 mètres en tant que zone assujettie à une réglementation et à des contrôles stricts, de l’étude complète entreprise par le Musée d’Etat sur la situation de l’aire avant, pendant et après la guerre et sur l’importance qu’il attache à l’éducation des jeunes.

V.274     Cependant, le Bureau estime que la zone de 100 mètres ne peut être considérée comme l’équivalent d’une zone tampon et qu’il faut d’urgence :

(i)         confirmer l’existence de la zone tampon spécifique au site et qui avait été soumise lors de la proposition d’inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial et mettre en œuvre les pratiques de gestion appropriées dans cette zone, sous la responsabilité des autorités nationales ;

(ii)       établir un plan de gestion pour la zone qui est sous l’autorité du Musée d’Etat et pour la zone tampon.

V.275     Le plan de gestion pour le Musée d’Etat et la zone tampon devrait :

  • garantir la préservation du caractère sacré et symbolique des deux camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau et de leurs environs ;
  • empêcher des constructions et/ou des fonctions inadaptées dans leur voisinage, y compris la discothèque ;
  • assurer la préservation d’éléments qui ne font pas actuellement partie du Musée d’Etat et site du patrimoine mondial mais qui lui sont intimement associés et qui sont essentiels pour la compréhension et l’interprétation du site (par exemple la zone entre Auschwitz et Birkenau où sont situées les lignes de chemin de fer). L’étude mentionnée ci-dessus pourrait constituer la base de l’identification de ces éléments.
  • Assurer le lien physique entre les deux sites [Auschwitz et Birkenau], comme il est mentionné dans la Déclaration de mars 1997.

V.276     Le Bureau prend note avec satisfaction de l’invitation à une visite de travail proposée par le Président du Conseil international d’Auschwitz par lettre datée du 25 mai 2001. Il demande donc au Secrétariat de prendre les dispositions nécessaires pour la visite d’une mission UNESCO-ICOMOS. Il espère sincèrement et compte qu’une telle mission contribuera à une coopération effective et constructive entre toutes les parties concernées et aboutira à une compréhension commune et à un accord sur les moyens de protéger et de gérer efficacement les Camps de concentration et leurs abords.

V.277     Le Bureau décide de reporter l’examen complémentaire de cette question à sa vingt-cinquième session extraordinaire et à la vingt-cinquième session du Comité du patrimoine mondial. »

V.278     Le Président a informé le Bureau qu’il entreprendrait une mission à Auschwitz- Birkenau, les 1 et 2 juillet 2001, avec des représentants du Centre, de l’ICOMOS et du groupe international d’experts.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5909 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.12 Parc national des Virunga (RDC) V.12       Aux Virunga, un exercice commun de suivi mené par  l'International Gorilla Conservation Programme (IGCP), Fauna and Flora International (FFI), WWF-International et le Diane Fossey Gorilla Fund International (DFGF-I) a révélé que la population de gorilles de montagne est passée de 320 spécimens avant la guerre (1989) à 355 en 2001. La lutte contre les activités illégales dans le secteur sud est devenue plus efficace grâce à la coopération entre le personnel et les forces armées. Cependant, de nombreux autres indicateurs de l’intégrité du site signalent des tendances négatives : par exemple le secteur central du Parc est envahi à 45% par les cultures. Près de 2 500 villageois résident le long des limites du Parc dans le secteur central et détruisent la couverture boisée le long de l'escarpement de Kabasha. On assiste à un développement des cultures vivrières dans les secteurs est du Parc – y compris pour l'exportation, comme c'est le cas pour le thé ou le café. Des installations et plantations illégales occupent une partie importante de la zone de chasse de Rutshuru. Dans le secteur nord, la forêt de 67.700 hectares entre Lubilia et Kasindi est envahie par des groupes qui abattent les arbres et construisent illégalement des maisons avec l'autorisation des responsables politiques locaux. En 2000, plus de 1500 animaux de diverses espèces ont été tués à l'arme automatique. Les gardes n'ont pas été payés pendant plusieurs mois et ils ne sont pas armés.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5842 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.13 Parc national de la Garamba (RDC) V.13       Parmi les cinq sites de la RDC, c’est à la Garamba que les conditions de préservation de la faune sauvage sont les plus stables. Le personnel semble avoir établi de bonnes relations avec les partenaires concernés de la région et il a limité les menaces de braconnage. Le nombre de spécimens de rhinocéros blancs du Nord est estimé semblable aux taux d’avant la guerre, soit 25 à 35. La nécessité de maintenir cette stabilité relative de l’état de conservation de la Garamba continue cependant à préoccuper tous les partenaires concernés.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5843 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.14 Parc national du Kahuzi-Biega (RDC) V.14       Des rapports reçus par l’UICN signalent un important braconnage de la faune sauvage, y compris des gorilles de plaine et des éléphants. Le Parc est toujours inaccessible à 90% au personnel et la situation des gorilles de plaine et des éléphants est très préoccupante.  Le Diane Fossey Gorilla Fund estime que la population de gorilles de plaine qui est menacée et qui comptait environ 8000 spécimens avant la guerre pourrait avoir chuté à environ 1000 spécimens. Les éléphants sont devenus un spectacle rare au Kahuzi-Biega et la principale raison du déclin de ces deux espèces vedettes est attribuée au braconnage pratiqué par les mineurs à la recherche de coltan et autres résidents illicites du Parc. Le Kahuzi-Biega est devenu le principal site de RDC pour l’exploitation minière du coltan. Le coltan est un mélange de colombium et de tantale très recherché après traitement par les entreprises de haute technologie concernées par la médecine nucléaire, les circuits électroniques et les microprocesseurs, et la recherche sur la supraconductivité, les téléphones mobiles et la synthèse d'alliages résistants à la corrosion pour utilisation dans les moteurs d'avions à réaction. Plus de 10.000 personnes ont ainsi pénétré depuis douze mois dans le périmètre de Kahuzi-Biega pour l’exploitation minière de coltan et autres activités associées.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5844 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.28 Parc national Sangay (Equateur) V.28       Le Bureau a noté que, suite à la recommandation du Comité à sa dernière session (Cairns, Australie, novembre-décembre 2000), le Parc national Sangay figure parmi les dix sites pilotes d'un projet UNESCO/UICN/UNF-UNFIP intitulé « Mise en valeur de notre patrimoine : vers la réussite du suivi et de la gestion des sites du patrimoine mondial naturel ». Ce projet quadriennal qui est financé par l'UNF-UNFIP pour un montant total de 2 millions de dollars EU, va élaborer et expérimenter un régime de suivi pour Sangay avec des indicateurs et des repères permettant, entre autres, de déterminer le moment du retrait possible du site de la Liste du patrimoine mondial en péril. Ce projet favorisera et évaluera également la mise en œuvre des recommandations de la mission UNESCO/UICN sur le site. Les activités prévues au titre du projet pour Sangay et deux autres sites pilotes d'Amérique latine débuteront au second semestre 2001. Le Bureau a invité le Centre à présenter une brève mise à jour sur l'avancement réalisé dans le démarrage des activités du projet à Sangay lors de la vingt-cinquième session du Comité qui doit se réunir à Helsinki, Finlande, en décembre 2001.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5847 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.90 Etat de conservation Le Secrétariat a fait état du séisme qui s’est produit le 23 juin 2001 dans le sud du Pérou, faisant soixante-dix victimes, plus de 20 000 personnes sans abri, et qui a gravement endommagé l’infrastructure de la région. Il a également indiqué que le site du patrimoine mondial d’Arequipa avait subi des dégâts, en particulier la cathédrale de la ville. Le Secrétariat a noté que l’inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en 2000 était le point culminant de l’immense effort des autorités municipales et nationales visant à instaurer des modalités de protection et de gestion satisfaisantes pour le site. Un rapport plus détaillé sur l’état de conservation de la ville figure aux paragraphes V.250 – V.253 ci-dessous.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5863 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.97 Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda) V.97       Le Bureau a rappelé ses précédentes demandes concernant la situation sur le site. Il a prié le Centre et l'UICN de poursuivre leurs efforts pour vérifier avec les autorités ougandaises l'appui dont elles auraient besoin pour acheter des véhicules et former le personnel, et pour continuer à aider les autorités ougandaises à obtenir un appui financier de sources appropriées, y compris du Fonds du patrimoine mondial.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5866 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.235 Lumbini, lieu de naissance du Bouddha (Népal) V.235     Le Bureau a étudié l’état de conservation du site et il a noté avec satisfaction les récentes mesures prises par les autorités nationales en étroite coopération avec le Centre du patrimoine mondial et le Bureau de l’UNESCO à Kathmandu pour traiter les recommandations du Comité du patrimoine mondial, de son Bureau, de l’ICOMOS et du Centre. Le Bureau a félicité les autorités nationales d’avoir pris les mesures nécessaires pour suspendre temporairement l’aménagement des fragiles vestiges du temple de Maya Devi, jusqu’à l’élaboration de principes directeurs pour sa conservation, sa mise en valeur et son aménagement. Le Bureau a pris note des recommandations faites à l’issue de la réunion technique internationale d’avril 2001 et il a engagé l’Etat partie à poursuivre la mise en œuvre de ces recommandations. Le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial de continuer ses efforts pour mobiliser une aide internationale technique et financière afin de renforcer la capacité des autorités nationales à mener à bien les mesures recommandées. Enfin, le Bureau a demandé à l’Etat partie et au Centre du patrimoine mondial de rendre compte à la vingt-cinquième session du Comité du patrimoine mondial des progrès accomplis en vue de la conservation, de la mise en valeur et de l’aménagement à long terme du site.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5897 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.248 Fortifications de la côte caraïbe du Panamá : Portobelo – San Lorenzo (Panamá) V.248     Le Bureau a noté que les autorités avaient soumis pendant sa session des rapports sur l’état de conservation et la gestion du site. Il a demandé au Secrétariat et à l’ICOMOS d’étudier les rapports et de les considérer dans le contexte d’une mission commune UNESCO-ICOMOS qui devrait être entreprise sur le site afin d’évaluer son état de conservation et sa gestion. Le rapport de la mission doit être soumis à la vingt-cinquième session extraordinaire du Bureau pour examen.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5902 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.249 Site archéologique de Chavín (Pérou) V.249     Le Bureau a noté avec préoccupation les progrès très lents dans l’élaboration du plan directeur pour le site. Il a insisté sur l’importance de disposer d’un plan pour assurer la coordination de tout type d’interventions ou mesures de protection. Le Bureau a encouragé les autorités nationales à formuler des objectifs clairs pour la protection future du site et à élaborer le plus rapidement possible un plan directeur sur cette base. Il a d’autre part suggéré de reformuler la demande d’assistance internationale – actuellement en cours de révision – pour l’axer principalement sur les activités les plus nécessaires au lancement de ce processus. Le Bureau a demandé qu’un rapport d’avancement soit adressé avant le 15 septembre 2001 pour examen à sa vingt-cinquième session extraordinaire.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5903 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.258 Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne) V.258     Aucune information n’a été communiquée au Bureau pour lui permettre d’étudier plus avant l’impact du projet d’amélioration de la voie navigable de Havel qui traverse le paysage culturel de Potsdam. C’est pourquoi le Bureau a demandé aux autorités allemandes de collaborer avec l’ICOMOS pour évaluer l’impact du projet Havel et de soumettre d’ici le 15 septembre 2001 un rapport que le Bureau examinera à sa vingt-cinquième session extraordinaire.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5906 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.279 Kizhi Pogost (Fédération de Russie) V.279     Le Bureau a demandé aux autorités russes de lui soumettre d’ici le 15 septembre 2001 un rapport sur l’état de conservation du site, afin qu’il puisse déterminer, lors de sa vingt-cinquième session extraordinaire, de quelle façon il pourrait collaborer avec les autorités russes pour assurer la bonne conservation du site.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5910 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.280 Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (Espagne) V.280     Le Bureau a pris note et a partagé l’opinion exprimée par l’ICOMOS, selon laquelle le projet d’extension du barrage et d’élévation du niveau d’eau d’un barrage dans les régions de l’Aragon et de la Navarre (Embalse de Yesa) porterait gravement atteinte aux valeurs de la Route de Saint-Jacques-de-Compostelle dans la zone concernée et aux valeurs de plusieurs monuments historiques qui y sont associés. Le Bureau a demandé à l’ICOMOS de poursuivre le dialogue avec les autorités espagnoles pour évaluer l’impact de l’extension du barrage et voir si les mesures palliatives proposées (telles que le transfert de monuments ou de chemins de la Route de Compostelle) pourraient être acceptées. Il a demandé à l’ICOMOS et aux autorités espagnoles de rendre compte des résultats de ces consultations avant le 15 septembre 2001 pour les soumettre à l’examen du Bureau à sa vingt-cinquième session extraordinaire.

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5911 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR V.281 Etat de conservation V.281     Le Bureau a pris note des informations fournies par le Secrétariat dans le document de travail sur l’état de conservation des biens suivants :

Parc national Noel Kempff Mercado (Bolivie)

Parc national de Morne Trois Pitons (Dominique)

Le Parc national de Huascarán (Pérou)

Lac Baïkal (Fédération de Russie)

Hatra (Irak)

Mémorial de la paix d'Hiroshima, Dôme de Genbaku (Japon)

Site archéologique de Joya de Ceren (El Salvador)

Paysage culturel de Sintra

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/5912 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR VII.22 [Uniquement en anglais] Requests for International Assistance - Preparatory Assistance - Cultural - Indonesia (i) Preparatory Assistance

Cultural

Indonesia - "Preparation of a Tentative List and a nomination dossier of potential Cultural Heritage properties in Bali"

VII.22 The Bureau approved this request for US$ 30,000.

In view of the limited Preparatory Assistance budget remaining for 2001, the Bureau decided to utilize the budget allocated to Technical Co-operation for financing this activity.

 

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/4934 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR VII.23 [Uniquement en anglais] Requests for International Assistance - Preparatory Assistance - Cultural - Togo (i) Preparatory Assistance

Cultural

Togo - "Preparation of a nomination dossier for the inscription on the World Heritage List of the Vernacular Settlement of Betammaribé"

VII.23 The Bureau approved this request for US$ 27,043.

In view of the limited Preparatory Assistance budget remaining for 2001, the Bureau decided to utilize the budget allocated to Technical Co-operation for financing this activity.

 

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/4935 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR VII.24 [Uniquement en anglais] Requests for International Assistance - Technical Co-operation - Natural - Philippines (ii) Technical Co-operation

Natural

Philippines - "Community based sustainable tourism in Puerto Princessa subterranean River National Park World Heritage Site"

VII.24 The Bureau approved an amount of US$23,000 to support the Community Based Sustainable Tourism activities for the conservation of Puerto Princessa National Park of the Philippines, subject to the receipt of the US$ 194 arrears from 2000 contribution to the World Heritage Fund.

The Bureau also recommended that the State Party and the Centre discuss the suggestion of IUCN concerning the possible elaboration of a marketing strategy, and, if necessary, request further assistance as appropriate.

 

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/4936 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR VII.28 [Uniquement en anglais] Requests for International Assistance - Technical Co-operation - Natural - Indonesia (ii) Technical Co-operation

Natural

Indonesia - "For the preparation of a Strategic Planning for the Conservation and Effective Management of Lorentz National Park"

VII.28 The Bureau approved an amount of US$30,000, requesting the State Party to work in collaboration with other potential donors, conservation NGOs and the private sector, and in particular the local communities, for the preparation of the strategic plan and seek their full support for the long-term conservation of the Lorentz National Park.

 

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/4937 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST
25 BUR VII.29 [Uniquement en anglais] Requests for International Assistance - Technical Co-operation - Cultural - Mozambique (ii) Technical Co-operation

Cultural

Mozambique - "Preparation of a management and conservation plan for the Island of Mozambique"

VII.29 The Bureau approved this request for US$ 29,980, requesting the State Party to consider increasing its national contribution for the proposed activity through the mobilization of the National Consultant who benefits from the Africa 2009 course taking place in 2001.

 

]]>
http://whc.unesco.org/fr/decisions/4938 wh-info@unesco.org Mon, 25 Jun 2001 00:00:00 EST